Tribute to the Lark

vendredi 13 janvier 2012

今宮戎福娘2012年Imamiya Ebisu Matsuri/Fuku musume 2012


Hey ! 

Compte rendu de mon expérience en tant que Fuku Musume pour le festival du temple Imamiya Ebisu à Osaka le 9,10 et 11 janvier 2012.

Le temple a une histoire de plus de 1400ans et le festival, très populaire pour les business men japonais, a vu le jour en 1675. 


C'est la fête des commerçants et ces derniers se rendent ainsi au temple pour se procurer divers charmes et protection qui leur apporteront si ils ont de la chance et si on fait notre boulot de "fille de fortune" comme il se doit, il faut le dire simplement  : Beaucoup de fric. 
Seulement, d’après mon expérience en tant que "vendeuse/prêtresse représentante du temple" je trouve assez contradictoire le fait de se ruiner en payant plus de 100euros pour des objets censé jutement vous apporter de l'argent... 
Enfin apparemment pour les japonais qui gagnent un bon salaire, 150euros ne représente peut être pas une somme si exorbitante qu'elle n'est pour moi....


Mais laissez moi d'abord vous raconter une journée type en tant que Fuku Musume.


Hey!


So debrief of my experience as a Fuku Musume for the festival at the Imamiya Ebisu temple in Osaka on  january 9th,10th and 11th 2012.

The temple has a history of more than 1400 years and the festival (since 1675) is very popular for Japanese business men.


As you can understand it's a festival that celebrates business so the salesmen would go to the temple to buy various charms and protection and they expected and still do, to get if they're lucky, and if we do our "fortune bringer" job well : lots of money.


But in my experience as a "vendor/ priestess representative of the temple " I find the fact to ruin oneself by paying more than 100 bucks for objects supposed to bring you money quite contradictory ...

Anyway I guess for Japanese people who apparently make a good salary, 150 bucks may not be that expensive price as it  is for me ....


But let me tell you first about a typical day as a Fuku Musume.







Chaque matin il me fallait arriver à 8h30 au temple pour l'habillage, oui un kimono ça prend du temps à mettre et puis il fallait aux 3 habilleuses s'occuper de 10 filles ! 

Le top départ était vers 10h, le premier jour, en arrivant dans mon "stand" j'ai eu un choc.
Des centaines de personnes se pressaient dans le temple armés de leur "sasa" (une branche de bambou) où nous allions devoir accrocher les "charmes" mentionnés plus haut.
Etant une brêle en math et c'est un euphémisme, une de mes inquiétudes quant a mon  nouveau job consistait à " mais comment je vais faire putain pour rendre la monnaie???!!!"


Enfin, ma peur mise de coté je m'assoie donc à ma place et là BOOM, sans aucun briefing ni conseils ça commence !


Nous avions eu une réunion le 25 décembre dernier(oui je précise la date parce que c'était Noel bordel) pour nous expliquer en quoi consisterait le boulot grosso modo et nous avions reçu une liste des divers gri gri mais je n'avais pas vraiment eu le temps  l'envie de plancher là dessus. 

J'aimerais vous faire partager l'ambiance de ce festival qui est malheureusement difficile à expliquer donc je pense qu'une petite video vous aidera.

Every morning I had to arrive at the temple at 8:30am sharp to get dressed, yeah a kimono is a pain in the ass to put on so it takes time and plus, the 3 dressers had to take care of  10 girls!





We would then start around 10am. On  the first day; when I arrived at my "booth"  I had a BIG shock.

Hundreds of people thronged to the temple armed with their "sasa"  (a branch of bamboo ) on which we were supposed to attach the different charms mentioned earlier.
Being really lame at maths to put it mildly, one of my biggest concerns about my new job was basically "how the hell am I going to give back change ???!!!"


Finally, I managed to put aside my fear and  I sat at my place and then BOOM, without any briefing or advises, it  starts!
We did have a meeting last December 25th (yes I insist on the date because it was Christmas come on !) to explain what the job would be and yes we did receive a list of the charms  but I did not really have the  time,  the will to go through it.


I want to share the atmosphere of this festival which is, unfortunately really hard to explain so I think a little video will help.




C'était donc : Client/visiteur du temple, accrochage, paiement, personne, accrochage, paiement et cela NON STOP. J'avais même pas le temps de regarder autour de moi !

So it was: Client / visitor of the temple, hanging, payment, person, hanging, payment and this the whole day ! I didn't even have the time to stop and look around me! 


Mais cela dit j'ai vraiment ADORE, c'était excitant et cool. Les gens étaient très sympa et patients surtout pas comme en France je pense. Là on aurait eu droit à des émeutes !
Ensuite, vers midi un responsable venait  taper à mon épaule pour ma "pause" déjeuner. J’insiste sur l’utilisation des guillemets car ma "pause" ne consistait qu'à 20min pour :

- retirer le chapeau et veste sacrés qui ne doivent pas être portés pour manger ni aux toilettes
-aller aux toilettes donc
-manger
-remettre le chapeau et la veste: chose qui prend du temps et qui est difficile à faire seule
Faîtes le maths ! C'est fou !!!!

Donc le premier repas avalé(en m’étouffant à moitié avec mon riz) en 7min chrono je retournais au boulot pour ..................5h d'affilé !
Mais bon pour vous dire franchement les 5h passaient à la vitesse grand V puisque je n'avais pas le temps de penser au temps...hum vous me comprenez

Ma seconde pause dîner était vers 18h et là je me suis dit "aux chiottes leurs règles je mange comme je veux et comme je peux " donc je me suis un peu foutu des 20min et je revenais quand j'avais fini.





But this being said,  I really LOVED  it, it was exciting and cool at the same time. People were so nice and what really surprised me was their patience. Not like in France. There, there would have been riots!

Then, around noon a worker would poke on my shoulder for my lunch "break".
 Again, I insist on the use of quotes for my "break"consisted on only 20min to:

- Remove the sacred  hat and jacket that we were not allowed to wear to eat or in the bathroom
-so, go to the bathroom
-eat
-put the hat and jacket back, which take time 'cause it's hard to do it by yourself.

Do the mathIt's crazy!

So I had to eat my first bento of the day (almost choking myself with my rice) in 7 minutes and I went back to work for .................. 5 hours in a row!

Anyway to tell you honestly the 5 hours went by SO FAST so i didn't actually have time to think of the time ... hum you understand

My second dinner break was around 6pm ​​and by then I said to myself " i'm not gonna follow the rules, I'm sorry I'll eat when I want to eat and how I CAN eat" so for the rest of the breaks I said "no no no"  (not to rehab like Amy ) but to the 20 minutes and came back when I was finished.

My day finally ended around 10pm.



Ma journée se terminait aux alentours de 22h et après rebelote pour le lendemain.


Donc en conclusion : Oui c'était dur mais c'était vraiment une expérience formidable ! 
J'ai parlé de l'ambiance mais fallait vraiment y être pour comprendre, c'était vraiment comment dire... chaleureux je pense. Et puis j'ai du "rencontrer" plus de 500 personnes je crois ! Ouais en 13h par jour, non stop, si on fait une personne par 2min.. ..Hum je vous ai dit je suis nulle en maths.
Je le referais sans hésiter.

良い参りでしたYoi mairi deshita ( Bonne visite pour un temple)






So in conclusion: Yes it was hard but it was really an awesome experience and I mean it !
I talked about the atmosphere but really I guess you had to be there to understand, how can I explain, it was really ... It felt warm
And I also got to "meet" more than 500 people I think! Yeah 13 hours a day, no break, if one person is 2min .. Hmm .. I told you I'm bad at maths.


I would do it again without any hesitation.

良い 参り でした Yoi mairi deshita (nice visit to a temple)