mardi 21 septembre 2010

Osaka trip

Samedi j'avais rendez-vous avec Kazuya  en bas de la I house pour aller ensemble à Osaka, là où il vit. Eh bien rien à voir avec Kyoto, buildings immenses partout, des centaines de personnes, des sirènes de flics....
Et pas de montagnes... Enfin on était en centre ville aussi. 


Un petit temple au passage.



Donc comme j'ai trouvé quelqu'un qui écoutait du vieux rock ce qui est rare ici ( arashiiiiiiiiiiiiii daisuki !!) jpop japonaise que je n'ecoute pas... nous sommes allés ensemble chez son disquaire favori à osaka et woh que d'mports de garage, psyché, doo wap... Dans les 14000 yen du 13euros le cd, j'ai résisté car je suis un peu short en ce moment mais j'y retournerai !

En fait vous allez vite comprendre mais on a surtout fait du "shopping"... Vintages stores et disquaires... J'ai acheté une chemise à carreaux très "my so called life" 90's pour 900 yen à Wego apparemment un magasin de fripes très connu ici.


Après cette visite culturelle, nous sommes allés nous restaurer dans un resto d'okonomiyaki ( specialité d'Osaka) au 7eme étage d'un grand magasin (oui là bas tout est haut..)alala que c'était bon !


J'ai pris un simple pour 600yen à la crevette, ce qui est marrant c'est qu'il le font devant nous. 
En fait on a une grande plaque "teppan" en plein milieu de notre table, un bouton à gauche pour appeler les serveurs, hihi pas besoin de lever le doigt avec une voix snobinarde " hum graçon !" non un bouton et 3 secondes plus tard "irashaimase !"

video


L'estomac bien rempli "peko peko" nous sommes partis à velo en direction du sky building, apparemment un nouveau batiment qui serait le plus haut de la ville ( 179 étages svp !). 


l'ascension fut longue, ereintante ( non en fait 3min d'ascenseur avec Le vide autour de nous pauvres peureux) et bien sûr payante KA-CHING  ! 600yen dans leur poches pour admirer cette vue !


video
Au moment de rentrer nous nous sommes rendus compte que oh ben merde alors ! On avait pas trop reflechi au chemin de retour ( enfin moi un peu mais j'avais pas osé demander ) donc il a commencé à m'ecrire les trains ( oui parce que c'est pas direct de Kyoto à Osaka il faut changer 3 fois) et les arrets mais plus il ecrivait et plus on commendait à flipper, j'allais me perdre obligé ! Je me voyais déjà errer dans la gare à 21h cherchant mon chemin ou si par bonheur je le trouvais les bons arrêts, le problème était le chemin du retour, de la gare narutaki ( la plus proche de la residence) à mon chez-moi.. Sachant que c'est un peu la cambrousse ici donc pas beaucoup de lumières...
Nous decidames donc que je passerai la nuit dans son appartement, le blème c'est que j'avais pas apporté mon necessaire pour lentilles, il me dit qu'on peut surement en trouver au conbini du coin ( magasin ouvert 24h/24) je le crois à moitié mais que nenni nous sommes au japon où il existe pleins de produits qui, quand tu les vois tu te dis " Mais flute porquoi ils font pas ça en france ! C'est hyper pratique ! Sont top malins !" . Donc au conbini on peut trouver pour 100yen (moins d'un euro) un petit sachet qui contient une boite à lentilles et un mini produit. C'est pas génial ça ? ( les porteurs de lentilles me comprennent , pour les autres acquiescez c'est genial je vous le dis ). 
Donc tout heureux nous sommes retournés chez lui et on a maté la tv jap ( pas mal de jeux avec des idoles japonaises, groupes, acteurs de dramas) et eouté un peu de musique. 
Puis dans la nuit mon premier jishin ( tremblement de terre) ! Très leger c'est Kazuya qui me l'a fait remarquer, ça bougea un peu puis plus rien pour recomencer ensuite. Je n'ai pas eu peur parce que c'était très leger mais bon quand j'en aurait un plsu fort là je vous dis pas...
Donc très bonne journée en sa compagnie et la prochaine fois c'est moi qui lmui ferait visiter Kyoto ( quand je saurais aller autre part qu'au supermarché du coin).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire